Narutomaki recette

La recette du Narutomaki (kamaboko pour ramen) : Le surimi en spirale

Enfin dévoilée, la recette du Narutomaki, le Kamaboko pour ramen en spirale rose !

Narutomaki, Kamaboko et Surimi … On va faire plus simple pour expliquer cette recette de Narutomaki:

Narutomaki, une spécialité de Kamaboko

Le Kamaboko, considéré comme l’origine du Surimi, est une purée de poisson à chair blanche. En Europe, ce sont surtout les le colin d’Alaska, le merlan bleu ou blanc qui sont utilisés tandis qu’au Japon, nous utilisons le Itoyori. Le Kamaboko c’est donc le fait de cuire à la vapeur la purée de poisson jusqu’à ce que celle-ci devienne ferme et compacte.

Et donc Narutomaki ? Naruto signifie la spirale ou le tourbillon. C’est donc cet élément coloré et esthétique qui donne son nom à ce kamaboko, le narutomaki !

Passons à présent à la recette du Narutomaki

Narutomaki découpe

Ingrédients de la recette du Narutomaki

Les Narutomaki sont largement utilisés dans les recettes de ramen. Voici les ingrédients qui vous permettrons de réaliser ces délicieux kamaboko pour ramen.

Ingrédients pour le narutomaki

600g d’Itoyori ou autre poisson à chair blanche

20ml de mirin (saké doux à incorporer dans le bouillon)

2 blancs d’œufs

10g de sucre

10g de sel

20g de farine

Et … 1 colorant alimentaire (rose de préférence) et des glaçons

 

La recette du Narutomaki, le n°1 des kamaboko pour Ramen

  1. Coupez en petits morceaux la chair du poisson puis dispersez-les dans de l’eau avec des glaçons dans un grand saladier. Remuez et attendez que les morceaux de votre poisson se retrouvent au fond du bol.
  2. Il faut maintenant essorer le poisson. Grâce à un torchon, on va pouvoir essorer très fort le poisson, au creux du tissu.
  3. Utilisez un hachoir afin de couper encore plus finement votre chair de poisson. Ajoutez-y le sel après.
  4. Mixez dans un premier temps votre chair hachée, puis utilisez un pilon ou mortier pour obtenir la pâte de poisson. Elle doit avoir un aspect élastique, caoutchouteux.
  5. Ajoutez le sel, les blancs d’œufs, la farine et le saké doux (ou mirin). Tous ces ingrédients doivent être incorporés à votre mélange.
  6. Pilonnez de nouveau pour homogénéiser la pâte.
  7. Séparez votre pâte en deux (par la tranche), ajoutez le colorant et laissez reposer 1h.
  8. Disposez la pâte dans des ramequins, dans un boudin en film plastique. Cuire pendant 25-30 min à la vapeur.
  9. Stoppez la cuisson en plongeant votre narutomaki dans un bain glacé.

 

Finalisez votre Narutomaki et la présentation

Votre kamaboko est prêt à être dégusté. Coupez votre narutomaki en tranches assez fines, le naruto ou la spirale devrait apparaître. Ajoutez le narutomaki dans vos ramens, agrémentez vos salades ou servez-le avec de la sauce soja.

Comment obtenir des spirales doubles ?

Comme je le rappelle dans la recette du Châshû japonais, le naruto est le gage de réussite d’un plat bien préparé, car sa représentation symbolique est très puissante. C’est pourquoi, plutôt qu’une seule spirale, je vous propose de faire une double spirale :

Pour obtenir une double spirale dans votre narutomaki, séparez en trois parts égales, en carré, votre chair blanche. Ajoutez votre colorant par-dessus 2 carrés, une fine couche. Disposez le premier carré de narutomaki avec colorant, ajoutez la deuxième avec colorant et la troisième sans. Enroulez votre pâte, faites-en un boudin. Vous pouvez utiliser un moule pour former votre boudin en étoile par exemple. A la découpe, votre narutomaki possédera une double spirale (avec deux couleurs différentes par exemple.)

On se retrouve bientôt pour de nouvelles recettes ! Bon appétit !

 

2 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>